Partagez | 
 

 Carlos Peralta - Attrape-moi si tu peux

Aller en bas 
avatar
Carlos Peralta
Warlock - Level 1
Age : 31 ans
Date de naissance : 27 mai

Métier : Enchaîne les petits boulots quand il ne cambriole pas.
Côté coeur : Célibataire. Comment quelqu'un pourrait bien vouloir d'un déchet comme lui?
Pouvoirs : Carlos est capable de solidifier l'air et, de deux façons différentes. Il peut créer quelque chose de particulièrement solide, pour en faire une plate-forme, ou une protection, mais il peut aussi en faire quelque chose de plus doux, comme une espèce de coussinet, chose qu'il espèce un jour être capable de se servir pour stopper des chutes. Actuellement, il ne peut user son pouvoir que sur des périmètres assez petits et garder son pouvoir actif, que peu de temps.

Arrivé(e) le : 03/11/2018
Messages : 15

Avatar : Miguel Gomez

Carlos Peralta
Age : 31 ans
Date & lieu de naissance : 27 Mai, à San Pedro Sula, au Salvador.

Métier : Il enchaîne les petits boulots tous plus merdiques les uns que les autres, mais sa vrai profession, si l'on peut appeler ça comme ça, est celle de voleur.
Classe Sociale : Il est né dans la pauvreté la plus totale, il essaie de faire ce qu'il peut pour réhausser le niveau et permettre aux siens de vivre confortablement.
Orientation sexuelle : Hétéro
Situation amoureuse : Célibataire et, est quasiment sûr de le rester toute sa vie. Comment quiconque pourrait vouloir d'un tel déchet? Un criminel n'ayant jamais reussi à faire quoi que ce soit correctement dans sa vie? Puis, en plus de cela, comment le Seigneur pourrait permettre à quelqu'un, ayant tant bafoué ses enseignements de vivre heureux?

Avatar : Miguel Gomez
Crédits : Lilie pour le vava,Wattpad pour le gif. Une chaîne youtube "Miguel Gomez" pour l'icône.

Caractère & Physique
Tout juste dans la moyenne américaine, Carlos ne dépasse que de très peu le mètre soixante-dix. Une musculature finement dessinée, sculptée au fil d'années passées à s'entraîner, à se battre et à survivre, lui donne une carrure d'athlète. N'allez pas imaginer qu'il puisse être une espèce de colosse ou je ne sais quoi encore. Malgré des bras quelques peu solides et un torse à en faire jalouser plus d'un, le salvadorien n'a rien d'un culturiste, loin de là, préférant l'efficacité à la frime. De part et d'autres de son corps, l'on peut découvrir, sans mal, d’innombrables cicatrices, vestiges d'un passé peu glorieux, reluisant et même catholique, mais nécessaire à la survie de sa famille. Notre ami dispose aussi de nombreux tatouages, tous réunis sur le haut de son corps et, tous dessinés par ses soins. Ceux dont il est le plus fier rester cette rose détaillée et colorée, présente sur son cœur, représentant sa mère, ainsi qu'une représentation de la vierge Marie, recouvrant une partie de son bras droit, tant symbole de la religion insufflée par sa mère, que sa mère elle-même. Se nommant Maria et étant, à ses yeux, une sainte, le calcul fut vite fait. Outre ceux-ci, le jeune homme possède quelques tatouages, évoquant les civilisations pré-colombiennes, fier de ses origines, ainsi que des références au christianisme.

Pour parler de ce qui se passe dans sa tête, Carlos est un homme simple, chaleureux, agréable et doté d'un très bon fond, n'en déplaise à celles et ceux qui pourraient le juger sur ses crimes. Né dans  un lieu des moins agréable de notre chère planète, il fut forcé de faire un choix, sauver les siens, ou préserver son âme. Autant vous dire que, ce ne fut guère un choix. Respectueux, conciliant et prévenant, l'étranger essaie tant bien que mal de respecter les enseignements de l'église, un comble pour un voleur. Il aimerait, sincèrement, pouvoir faire autre chose de sa vie, quelque chose qui pourra rendre fière sa mère, quelque chose qui lui permettrait d'annoncer avec un sourire à ses amies et voisines ce que son aîné faisait de sa vie, malheureusement, pour l'instant, ce dernier n'eut guère le choix pour permettre à sa très chère sœur de survivre. Enfin, l'on pourrait dire que Carlos est quelqu'un de passionné, de torturé, de bienveillant et surtout, surtout, d’extrêmement naïf et poli. Car oui, malgré la tristesse du monde dans lequel il a grandi, c'était là une chose impossible pour lui de manquer de respect à qui que ce soit, sans que sa mère ne le menace d'une gifle pour le reprendre sévèrement sur ses manières, prétextant de pas l'avoir élevé comme ça.
Pouvoirs
Son pouvoir est lié à l'air, quelque chose qui le fait se sentir encore plus libre et vivant. Il lui a fallu du temps, avant de comprendre ce dont il était capable de faire, ce à quoi son pouvoir consistait. Ce dernier était compliqué, d'utilisation, lui permettant tout simplement d'accumuler de l'air en un endroit précis pour le solidifier, afin d'en donner la forme, invisible, qu'il voulait. Tantôt un petit coussinet pour rattraper une chute, tantôt une plate-forme solide pour lui permettre de donner l'impression de marcher dans les airs, ou encore condenser un maximum d'air dans une serrure pour la faire exploser. Même si cela l'incite à faire de mauvaises choses, ce don lui offre surtout, un grand sentiment de liberté, pouvant profiter des grands espaces, s'élever dans les airs comme jamais il n'aurait pu imaginer et, cela le rend particulièrement heureux.
Histoire

Carlos est né à San Pedro Sula, seconde ville du Salvador. Charmante ville, bien plus connu pour son taux de criminalité et ses plusieurs milliers de morts annuels dus à la guerre de gang que pour ses attractions touristiques. Né d'une mère pauvre, il n'a jamais vu les beaux-quartiers, grandissant le ventre vide et avec des habits usés. Son père, un américain, quant à lui, il n'en a que de très vagues souvenirs, celui-ci ayant disparu dans la nature, alors qu'il avait quatre ans, à la naissance de sa jeune sœur, Rosa, ce qui fit de lui l'homme de la maison beaucoup trop tôt.

Durant un long moment, la mère célibataire réussit, tant bien que mal, à joindre les deux bouts, en enchaînant des travaux, tous plus usants les uns que les autres. La jeune femme faisait principalement du ménage, auprès de famille fortunées de la ville. Cela ne l'empêcha cependant pas de prendre du temps pour ses enfants, afin de les éduquer, les aider dans leurs cours, mais aussi à jouer avec eux, tout en trouvant du temps pour les mener tous les deux à l'église, tout en leur inculquant les bases de la chrétienté. C'était même à se demander quand cette femme abandonnée trouvait le temps de se reposer ou pire, de dormir un peu. Du point de vue de l'aîné de la fratrie, cette femme était exemplaire, faisant preuve d'un courage et d'une abnégation exemplaire. Abnégation dont nombre de celles et ceux qui se disaient croyants pouvaient s'inspirer, tant cette femme était une sainte.

Malgré ses enseignements, Carlos fut forcé, vers ses dix ans à choisir le côté obscur de la force. En effet, sa très cher sœur finit par tomber malade, d'une façon qui finit par lui bousiller complètement l'existence. La famille eut beau chercher conseils auprès de divers médecins, aucun d'entre eux ne fut capable de mettre un nom sur ses maux, quelques uns proposant même comme seul diagnostic la maladie orpheline. Ne pouvant réellement guérir le fond de tout cela, ils pouvaient cependant traiter, en partie, les symptômes de ce qui la terrassait, chaque jour un peu plus. Cela n'arriverait pas à la soigner totalement mais, un tel traitement arriverait à lui donner un semblant de vie, la rapprochant d'une existence normale et paisible. Malheureusement, le traitement et, les visites, tantôt à l’hôpital, tantôt aux médecins coûtaient un bras, si ce n'est plus et, malgré les petits travaux que la mère célibataire pouvait enchaîner, cela ne suffisait pas, même lorsque l'aîné se privait de manger durant des jours, ne se contentant que de restes et de déchets, afin d’économiser, le plus possible.

Ainsi, ce qui dut arriver arriva et, notre pauvre ami s'initia, doucement, mais sûrement, aux méfaits en tout genre, se faisant embringuer par ses aînés du quartiers, dans des affaires louches et peu reluisantes, mais qui rapportaient beaucoup. Relativement petit et, agile comme un singe, les plus grands se servaient de lui pour atteindre des endroits inaccessibles à des adultes, chose qui leur permit de se faire un joli paquet de billet sur son dos. Attention, cependant, ils donnaient à l'aîné son dû, prétextant que tout travail méritait salaire. Après tout, si le bambin ne gagnait pas quelque chose à les aider, il refuserait de recommencer, n'est-ce pas ? Dans tous les cas, passer du mauvais côté de la barrière permis à Carlos de ramener un peu d'argent à la maison, pour permettre aux siens de survivre, quittant même l'école pour se permettre un meilleur rendement. Bien entendu, il n'osa jamais réellement avouer à sa mère ce qu'il faisait, trop honteux, d'une certaine manière même si, elle, de son côté, se doutait d'où pouvait provenir l'argent. Il pouvait bien pourrir en enfer jusqu'à la fin des temps, il pouvait bien se faire torturer par le diable pour l'éternité … Malgré une telle promesse d'avenir, le gamin n'hésita jamais vraiment sur le chemin à prendre. La survie de sa sœur était en jeu et, la santé de sa mère en dépendait. Comment pouvait-il refuser de se salir les mains ? D'autant plus que, Carlos naquit avec une agilité exemplaire, n'était-ce pas là un don du Seigneur ? N'était-ce pas là un outil pour lui permettre de surmonter ses obstacles ? N'était-ce pas une idiotie de ne pas se servir de pareilles aptitudes ?

Les années passèrent et, l'aîné s'enfonça de plus en plus dans le crime et la guerre de gang. Pour protéger sa famille, il dut à prendre à se battre, à se défendre et, malheureusement, à ôter une vie, pour survivre. Peu importait la raison, si sa sœur dépendait d'une autre vie, Carlos n'hésitait pas réellement. Soit elle, soit lui, soit un inconnu. Était-ce là réellement un choix à faire ? Les vétérans du gang de don quartier en firent un dur, lui apprenant à manier couteaux, armes de poings, tout comme ils lui apprirent à se battre à mains nues. L'un d'entre eux était une espèce de spécialiste d'un art martial, étrange, le Silat, que Carlos étudia avec la minutie et l'envie d'un moine, jusqu'à devoir prendre des cours ailleurs, tant il n'avait que peu de choses en tête. Pour atteindre les fenêtres qui semblaient inaccessibles, notre ami tenta d'apprendre cet art, venu de France, nommé Parkour, afin de surpasser nombre d'obstacles. Les enseignements bibliques et conseils de sa mère restaient gravés dans son esprit tant et si bien que, même s'il était capable de se battre, s'il pouvait s'enfuir, il le faisait. Non pas par lâcheté, bien au contraire, mais par refus de blesser qui que ce soit. Le sang et les morts qu'il avait sur les bras avaient fini par le hanter tant et si bien qu'il passait ses fin de nuits, seul dans son coin, à gribouiller sur le papier. Nul n'aurait su dire d'où lui vint une telle envie, une telle passion mais, le jeune homme avait ce besoin viscéral et spirituel de dessiner. Tout et n'importe quoi, surtout n'importe quoi dans ses débuts, pour se vider l'esprit. Une thérapie, dans un sens, pour se vider l'esprit, dessiner d'une façon tantôt abstraite, tantôt réaliste, les méfaits qu'il avait pu commettre, mais aussi la vie de sa sœur, qui malgré les estimations des médecins continuaient.

Les années passèrent, doucement et terriblement, tandis que le garçon mettait de l'argent de côté, ne rêvant que d'une chose, permettre à sa famille de quitter ce terrible pays, ne jurant que par les États-Unis. Le rêve américain qu'ils disaient. L'on disait que tous et toutes pouvaient avoir leur chance dans ce pays alors … Pourquoi pas eux. Sa jeune sœur était maline, bien plus intelligente que lui ne pourrait jamais l'être, la savoir grandir et étudier dans un pays si … Si … Terrible que le leur, cela n'enchantait pas le seul homme de la famille, qui ne rêvait que le meilleur, le top du top pour les siens, peu importait les moyens. Ainsi, il se lança à corps perdu dans ses affaires dont il n'osa jamais réellement parler, vols, pillages, guerres de gangs et combats clandestins, de quoi mettre de côté. Payer les études à sa sœur et, surtout, payer cette petite maison dont sa mère rêvait depuis si longtemps. Un petit pied à terre, simple, rustique, avec un jardin où elle pourrait avoir son propre potager. Un rêve simple, mais inaccessible, que Carlos voulait à tout prix accomplir. Il eut quelques passages en prison avant de pouvoir permettre cet exode.

Les demandes de bourses et d'aides que la famille firent les amenèrent jusqu'à la Nouvelle-Orléans où les économies, sales, de Carlos permirent à la petite famille d'avoir la fameuse maison tant rêvée. Les études de Rosa se passèrent bien et lui, réussit même à rentrer dans une école d'art. Ironique, que de voir son échappatoire à ce monde de violence, lui offrir une entrée dans une école supérieure. Tout alla bien, durant trois ans, avant qu'il ne se rendre compte de la supercherie. Malgré son diplôme, malgré le travail qu'il pouvait tenter de fournir, malgré les dessins ou les tableaux que Carlos pouvait produire, il ne fut jamais assez bien pour ce monde. Alors, tristement, notre ami retomba dans ses travers, se contenta de combats sous-terrain et cambriolages en tout genre pour survivre, mais surtout, pour que sa très chère sœur survivre. Revenant régulièrement en sang à la maison, mais avec des billets, faisant même quelques séjours en prison, telle était devenue sa vie. S'il devait être un criminel et, vendre son âme au pire des démons pour permettre aux siens de vivre paisiblement, il le ferait, sans la moindre once d'hésitation.

Vint alors le Blackout. Ce terrible événement qui changea la face du monde. Tous se révélèrent avoir des pouvoirs, permettant au personnes les moins stables d'user et d'abuser de leur nouvelles compétences pour asseoir leur perversité. Ce jour-là, Carlos était en compagnie de sa sœur et de sa mère au supermarché, s'étant contentant de protéger Rosa des tarés qui rôdaient dans le coin, ou encore, de celles et ceux ayant des pouvoirs beaucoup trop … Actif. N'allez cependant pas imaginer que le jeune homme contrôlait quoi que ce soit, non. Il lui fallut bien une semaine pour comprendre ce que son pouvoir était mais, balancer des chaises et des tables à quiconque s'approchait ne lui faisait pas peur, même s'il dût prendre des coups et des rafales de pouvoir  se  protégeant comme il le pouvait avec son nouveau don. Créant des barrières d'air condensés, avant de s'enfuir. Puis, un tel pouvoir lui offrit, malheureusement, la capacité de continuer ses méfaits. Travaillant comme un dingue pour maîtriser, ne serait-ce qu'un peu, ses dons, le jeune homme se retrouva capable de casser n'importe quelle serrure, comme il fut capable de créer de petites plate-formes pour s'élever dans les airs et rentrer par n'importe quelle fenêtre, à n'importe quelle hauteur, de quoi piquer dans les réserves de n'importe quel riche de la ville.
Pseudo : Appelez moi Jax
Age : 28 ans
Disponibilités : Régulière, j'espère
Comment avez-vous connu le forum? On m'a traîné de force What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yabf-rpg.forumactif.com/t129-carlos-peralta-attrape-moi-s
avatar
Rkia Novak
Titan - Level 1
Age : 29 ans
Date de naissance : 16 décembre 1988

Métier : Informaticienne consultante au MCA
Résidence : Hangar aménagé en loft dans l'Eastern New Orleans
Côté coeur :
célibataire. Était fiancée à un homme qui s'est révélé être impliqué de manière indirecte dans la mort de son père. Ce fut sa seule relation dont elle garda un souvenir plus que mitigée. Rkia s'est enfuie sans lui dire un mot.

Informations :
ne supporte pas les contacts physiques ▬ porte souvent des gants ▬ paraît toujours préoccupée, nerveuse ▬ très bonne dans son métier d'informaticienne ▬ méfiante envers la plupart des gens mais s'accroche à ceux en qui elle sent pouvoir avoir confiance ▬ ne supporte pas les bains de foule ▬ photosensible

Pouvoirs :
son pouvoir de Titan se matérialise dans une hyper-intensification sensorielle. Elle peut, à souhait, se focaliser sur l'un de ses sens et en percevoir toutes les informations. Ceci au détriment des autres. Une bulle dans laquelle elle s'enferme pour parvenir à cibler son point d'intérêt.


Arrivé(e) le : 25/10/2018
Messages : 90

Avatar : Elizabeth Olsen

Non mais ce mec aux mille perso xD
Re-bienvenue dear Horns

_________________

I have to trystop to be effrayed, just one day
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yabf-rpg.forumactif.com/t63-rkia-novak
avatar
Maxine Price
Seer - Level 2
Age : 28 yo
Date de naissance : 9 décembre 1990

Métier : Flic infiltrée | ATF
Côté coeur :
En train de feindre un flirt évident avec Tybalt.

Informations :
Née à Boston » Installée à la Nouvelle Orléans depuis plus ou moins un an » A très peu d'amis, relativement apathique » Adore le chocolat » A une soeur, Mary, et deux frères, Sean et Barton, plus jeunes qu'elle » Avait une grande soeur, Judith, morte dans un accident de voiture en 2015. Max a obtenu la garde de son neveu, Joey, l'année suivante » Son métier fait qu'elle a du mal à s'impliquer dans les relations qu'elle peut avoir, même avec sa propre famille » Elle considère pourtant Joey comme son propre fils » Reste discrète sur son don, elle en parle peu.

Pouvoirs :
Contrôle du temps » A la capacité de contrôler la temporalité : de remonter, accélérer ou stopper le temps sur une zone donnée. Le contre-coup est cependant important lorsqu'elle en use.


Arrivé(e) le : 28/10/2018
Messages : 135

Avatar : Janet Montgomery

Bah tiens :D J'le connais c'lui là !

_________________

And then I felt chills in my bones, the breath I saw was not my own... I knew my skin that wrapped my frame wasn't made to play this game. Then I saw him, torch in hand, he laid it out, what he had planned and then I said, I'll take the grave, please just send them all my way...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yabf-rpg.forumactif.com/t94-maxine-price-until-death-do-u
avatar
Charlie Bennett
Warlock - Level 1
Age : 26 ans
Date de naissance : 12/10/1992

Arrivé(e) le : 03/11/2018
Messages : 25

Avatar : Kirsten Zellers

Loving Brille Hysteric Love U Love U

Rebienvenue à toi Love U
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tybalt Lioncourt
Seer - Level 2
Admin
Age : 34 ans
Date de naissance : 29/02/1984

Métier : Intermédiaire de Mme Lioncourt, guide touristique & gérant d'un fight club
Résidence : Propriété Lioncourt dans le Bayou
Côté coeur : Se demande si il est en train de tomber amoureux de Maxine ou si ce n'est qu'une passade comme toutes les autres...
Informations : ✚ 5e fils d'une prêtresse vaudou ✚ puéril et insouciant pour cacher son mal-être profond ✚ n'hésite pas à jouer à l'idiot quand ça lui sert ✚ n'a pas été à l'école, a été éduqué par sa mère et sa tante ✚ a tué par accident sa petite amie quand il avait 16 ans ✚ n'a pas vraiment de tabou à propos de la mort ✚ fait régulièrement disparaitre des corps dans le Bayou ✚ ne croit pas vraiment aux histoires de vaudou, ni à l'amour non plus ✚ une croix renversé tatouée sous le poignet droit, le vévé du Baron Samedi entre les omoplates et a une grande balafre le long de son flanc droit ✚ mesure un bon mètre quatre-vingt-quinze pour quatre-vingt-cinq kilos ✚
Pouvoirs : Création d'hallucinations horrifiques dans l'esprit des gens

Arrivé(e) le : 08/10/2018
Messages : 170

Avatar : Adam Driver

Mille persos Wut ?! Nan c'est pas lui qui collectionne le plus les personnages parmi les joueurs ici présents xD

Aller mon p'tit Peralta, j'ai hâte de voir ce que tu vas nous faire !

_________________


Voodoo Child
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yabf-rpg.forumactif.com/t34-tybalt-lioncourt-real-voodoo-
avatar
Terrence Marksman
Riven - Level 1
Age : 45
Date de naissance : 08/08/1973

Côté coeur : Terry est père de trois enfants, heureux avec sa femme et pote avec son ex.

Informations : Terry est un gentil policier. Terry est grand et black, il aime l'art, les bretelles et les yaourts. Toujours de bonne humeur, j'en ferais des caisses pour faire rire mes amis et des caisses pour faire pleurer mes ennemis.
Anima : Holt est l'anima de Terry, il prend la forme d'un petit chaton cynique, agressif et méchant. A ma connaissance, il ne veut pas prendre d'autre forme.

Arrivé(e) le : 29/10/2018
Messages : 6

Avatar : Terry Crews

Peralta... il y a une référence ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Grace Hart
Warlock - Level 1
Age : vingt-sept ans.
Date de naissance : 13 mars 1991

Métier : ex enseignante, des petits boulots par ci, par là, serveuse la plupart du temps
Côté coeur : ; était en couple avant le black out.
; n'a plus eu aucune relation à cause de la nature de son pouvoir.
Informations : ; était une adolescente rebelle.
; a longtemps eu du mal à laisser entrer les gens dans sa vie, jusqu'à ce qu'elle trouve sa voie.
; a décidé d'enseigner à des classes difficiles
; s'est retranchée sur elle-même après le black out.
Pouvoirs : ; bouclier électrique, ou plutôt « taser humain ». Sa peau génère un courant électrique continu, elle peut intensifier ce courant à peu près à n'importe quelle partie de son corps jusqu'à être recouverte d'étincelles électriques. Un simple contact peut électrocuter quiconque la touche. Un contact prolongé (donc volontaire de sa part) peut griller totalement et fatalement quiconque la touchant. Elle électrifie aussi tous les objets conducteurs d'électricité qui entrent à son contact. Elle serait en mesure, plus tard, de projeter ce bouclier autour d'elle (plutôt qu'il soit collé à sa peau).

Arrivé(e) le : 25/10/2018
Messages : 55

Avatar : Stella Maeve

Rebienvenue Brille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yabf-rpg.forumactif.com/t62-grace-hart-electric-girl
avatar
Carlos Peralta
Warlock - Level 1
Age : 31 ans
Date de naissance : 27 mai

Métier : Enchaîne les petits boulots quand il ne cambriole pas.
Côté coeur : Célibataire. Comment quelqu'un pourrait bien vouloir d'un déchet comme lui?
Pouvoirs : Carlos est capable de solidifier l'air et, de deux façons différentes. Il peut créer quelque chose de particulièrement solide, pour en faire une plate-forme, ou une protection, mais il peut aussi en faire quelque chose de plus doux, comme une espèce de coussinet, chose qu'il espèce un jour être capable de se servir pour stopper des chutes. Actuellement, il ne peut user son pouvoir que sur des périmètres assez petits et garder son pouvoir actif, que peu de temps.

Arrivé(e) le : 03/11/2018
Messages : 15

Avatar : Miguel Gomez

Rkia > Geennnnnre mille persos What a Face
Merci m'dame Cute
PS : Jax te fait de groos câlins Megusta

Maxine > Ouais, maintenant il attend sa future patron Megusta

Charlie > Que d'amour dis-donc, je suis touché Love
Merci Cute

Tybalt > Merci mon bon m'sieur qui sait pas mettre une veste comme il faut What a Face
Ceci dit, tu dois bien avoir une idée de ce qu'est ce perso Hihi

Terry > Absolument pas Megusta

Grace > Merci ma p'tite dame Cute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yabf-rpg.forumactif.com/t129-carlos-peralta-attrape-moi-s
avatar
The Freak
Master MJ
Arrivé(e) le : 13/10/2018
Messages : 128


Félicitations !
Tu es validé !
Youuuu ! Whaat ?! Il va neiger, c'est sûr, la tortace a fini sa fiche en une soirée !! Han

Dans un premier temps, je te remercie de recenser ton avatar, tes pouvoirs et ton métier juste ici. Ensuite, tu peux aller poster ta fiche de liens/RPs par ici, ainsi que ta fiche de gestion de pouvoirs (qui est obligatoire) par . Après ça...Eh bien tu peux jouer ! Tu peux aussi poster un prédéfini ou des liens à prendre si le coeur t'en dis et tu es libre d'aller flooder à ta guise ou de rejoindre notre serveur Discord.

Bon jeu parmi les freaks !

_________________

Compte PNJ - Ne pas MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Carlos Peralta
Warlock - Level 1
Age : 31 ans
Date de naissance : 27 mai

Métier : Enchaîne les petits boulots quand il ne cambriole pas.
Côté coeur : Célibataire. Comment quelqu'un pourrait bien vouloir d'un déchet comme lui?
Pouvoirs : Carlos est capable de solidifier l'air et, de deux façons différentes. Il peut créer quelque chose de particulièrement solide, pour en faire une plate-forme, ou une protection, mais il peut aussi en faire quelque chose de plus doux, comme une espèce de coussinet, chose qu'il espèce un jour être capable de se servir pour stopper des chutes. Actuellement, il ne peut user son pouvoir que sur des périmètres assez petits et garder son pouvoir actif, que peu de temps.

Arrivé(e) le : 03/11/2018
Messages : 15

Avatar : Miguel Gomez

Hey, c'est bien vilain ça Namého
En plus j'étais à moitié bourré, ça compte pas Megusta

Merci en tout cas, sale bête, j'vais voir tout ça :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yabf-rpg.forumactif.com/t129-carlos-peralta-attrape-moi-s
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 
Carlos Peralta - Attrape-moi si tu peux
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une invitation que,malheureusement je ne peux refuser(PV HC)
» Rusbert de León prensipal asasen Carlos Nerilus anba kod
» Carlos Ruiz Zafon - Marina
» Je peux manger avec toi ? { FT Fox}
» Je ne peux m'empêcher de facepalm '-'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You ain't born freak :: Papiers administratifs :: Cartes d'identité :: Fiches validées-
Sauter vers: