Partagez
 

 Tonight is the Night - Maison Principale

Aller en bas 
The Freak
The Freak
Master RP
Arrivé(e) le : 13/10/2018
Messages : 173


Maison principale
Règles de l'animation
Tout d'abord, nous rappelons que vous vous êtes engagés, en postant à l'introduction de l'animation, à participer à cette animation avec assiduité et que, par conséquent, vous acceptez les répercussions IRP qui pourraient arriver à vos personnages si vous veniez à abandonner l'animation.

Toutes les blessures et conséquences IRP que vos personnages risquent seront à prendre en compte dans vos futurs RPs mais le MJ vous demandera toujours l'autorisation de blesser plus ou moins gravement votre personnage.

Comme sur le reste du forum, il n'y a pas de minimum de mots pour les posts RP au sein de l'animation. Cependant, afin d'éviter les longueurs, nous vous remercions d'éviter les posts de plus de 400 mots. De plus, il est interdit de poster des réponses au-delà de 500 mots, merci.

Tous les PNJs sont blessables, au même titre que vos personages, et des indications seront données, à chaque tour pour le MJ pour rendre compte de leur état et de leurs actions.

L'animation utilisera des jets de dés. Pour les utiliser, cliquez sur « répondre » sans passer par la réponse rapide.

Pas de jet de dés au premier tour.

Participants
Carlos Peralta
Charlie Bennett
Christopher Raine
Grace Hart

Francis Lioncourt – Cousin, déguisé en squelette, Riven avec un Anima singe noir - PNJ
Joséphine Lioncourt – Maîtresse de maison, vêtue d’une robe de deuil noire - PNJ

✚✚✚✚✚✚✚✚✚✚

La maison des Lioncourt était une vieille demeure coloniale, comme il y en avait des dizaines autour de la Nouvelle-Orléans. Vestige d’un temps révolu, de l’esclavage horrible qui a sévi pendant de longues années dans le Bayou, la maison était celle des maîtres d’une grande plantation de tabac et de coton et bénéficiait de tout le luxe qui était disponible à cette époque-là. On sentait toute la force et la majesté qui émanaient du lieu en s’en approchant, la maison semblait écraser les visiteurs, éclairée ainsi avec des lampions et des citrouilles. L’histoire de lieu en imposait autant que la décoration ce soir, tout le monde savait que cette maison était le lieu d’un culte vaudou et des milliers d’histoires et de légendes couraient sur ce qui se passait entre ces anciens murs.

Et des histoires, il y en avait tout autant sur la maîtresse des lieux : Joséphine Lioncourt. On la disait vaudou, matriarche d’une famille de voyous et de criminels, marraine d’une pègre étrange et contre qui personne ne pouvait rien du tout, comme si elle était bel et bien protégée par des esprits malins. Certains ne venaient ce soir que pour la voir, pour voir à quoi ressemblaient la sombre Joséphine Lioncourt et sa famille de vauriens. Et c’était d’ailleurs elle qui accueillaient les visiteurs qui se rendaient dans la maison, transformée pour l’occasion en véritable maison hantée. Debout sous le porche, Joséphine était entièrement vêtue de noir, portant une robe de deuil dans le plus pur style colonial et une voilette en dentelle qui pendait d’un bibi très élégant. Elle faisait de grands sourires, ce qui la rendait d’autant plus effrayante à qui la connaissait un peu, en souhaitant la bienvenue à tous ceux qui entraient dans la demeure.

A l’intérieur, tous les employés et les membres de la famille étaient déguisés, on y trouvait squelettes, fantômes, sorcières, démons et mille et un autres déguisements, tous très travaillés et réussis. La maison était éclairée par des lanternes électriques, déversant une lumière jaune orangée dans toutes les pièces. Des citrouilles étaient disposées un peu partout dans les salons, salles à manger et toutes les pièces du rez-de-chaussée et de l’étage. On pouvait y boire et y manger, les Lioncourt avaient bien fait les choses et disposé dans toute la maison des buffets, ne laissant personne sur sa faim ou sa soif.

Une vieille comtoise sonna dans le plus grand salon, onze coups annonçant onze heures du soir. Joséphine Lioncourt entra chez elle, faisant claquer ses talons sur le parquet jusqu’au salon en question, où elle invita tout le monde à la suivre, impérieuse et charismatique hôte de la fête. Dans le salon, un jeune homme grimé en squelette était debout, souriant aux invités, à côté du buffet, un petit singe noir sur l’épaule qui scrutait impassiblement tous les visages, tous les invités. « Soyez tous les bienvenus chez les Lioncourt, » déclara Joséphine en s'adressant à l'assemblée. « Nous vous remercions d'être venus ici, pour oublier, pour vous amuser et pour vous faire peur. » La maîtresse de maison souriait largement à ses invités, les détaillant d'un regard inquisiteur.

Le courant se coupa alors que Joséphine allait reprendre la parole, plongeant le salon dans le noir. Des exclamations et des hoquets de surprise retentirent dans le salon et dans toute la maison. Joséphine se tourna vers Francis, cherchant des yeux le maquillage phosphorescent de son neveu. Les yeux s'habituèrent lentement à la faible lumière que projetaient les bougies et citrouilles dans la pièce, rendant le salon d'autant plus lugubre.

_________________

Compte PNJ - Ne pas MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Burgess
Seth Burgess
Beast - Level 1
Age : 37 ans
Date de naissance : 03/04/81

Métier : Chef de gang
Forme animale : Seth peut se changer en un immense python réticulé long d'environ 12m pour un poids de 170kg

Arrivé(e) le : 24/10/2018
Messages : 69

Avatar : Robin Lord Taylor


Tonight is the Night
Charlie & Grace & Carlos & Christopher

Il y avait un monde fou, plus que ce que Christopher aurait pu penser de prime à bord et il ne savait pas vraiment comment réagir face à tout ça. Il était venu dans l’espoir de trouver Lizbeth et de pouvoir lui reparler, depuis qu’ils s’étaient quitté à la prison, il ne l’avait pas revue et il craignait que son frère n’ait une mauvaise influence sur elle si il la laissait trop longtemps entre ses griffes. Mais ce n’était pas sur elle qu’il était tombé en venant sur la propriété Lioncourt mais sur une tout autre jeune femme : Charlie. Sa fille ne lui avait pas dit qu’elle venait également, non pas qu’elle doive lui dire ce qu’elle faisait, mais il avait cru qu’elle lui demanderait peut-être de venir avec elle, passer du temps ensemble pour rattraper le temps perdu. Kit comprit cependant très rapidement pourquoi elle ne l’avait pas fait quand il vit l’homme à ses côtés. Etait-ce une curiosité innocente qui le prit ou une manifestation impromptue de paternalisme mal placée…?

Peu importait exactement de quoi il s’agissait, Christopher ressentit le besoin d’aller les voir et d’en apprendre plus sur cet homme, qui faisait presque tâche à côté de sa superbe fille. Jamais Kit n’aurait pu penser être fier de quelque chose d’autre que son travail et pourtant…Pourtant, il était fier de cette fille qu’il n’avait pas connue et dont, en réalité, il ne pouvait pas vraiment être fier vu qu’il n’avait joué aucun rôle dans ce qu’elle était à présent…Il n’avait jamais cru, concernant son propre père, qu’un jet d’ADN puisse faire de quelqu’un un parent si il n’était pas présent…Son père serait-il fier de lui si il le voyait maintenant ? Une question sans réponse et qui n’avait pas un grand intérêt en réalité…

Le psychiatre suivit sa fille jusqu’à la demeure des Lioncourt et y pénétra, bien plus intéressé par ce qui se passait entre Charlie et cet inconnu déguisé en un personnage couvert de sang. Il ne fit pas très attention à ce qui se passait dans le salon où tous s’étaient rassemblés. La maitresse de maison parlait, pendant que lui se rapprochait de sa fille doucement. Il n’avait que son visage qui ne soit pas couvert de tissu protecteur, heureusement, et il ne craignait donc pas les frictions avec les autres, ce qui lui permettait de bien mieux circuler entre les autres invités de la maison. Alors qu’il était presque à côté d’elle, le courant se coupa. Plus aucune lumière électrique ne venait éclairer la pièce et il lui fallut un peu de temps pour que ses yeux s’habituent à l’obscurité dans laquelle ils se trouvaient tous désormais. Des yeux, il cherchait sa fille, inquiet de ce qu’il pourrait lui arriver autant que de ce qu’elle pourrait faire…


_________________

Feels like my skins too tight

Feels like I’ve lost my might
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yabf-rpg.forumactif.com/t194-seth-burgess-give-me-my-guns
Anonymous
Invité
Invité

Si monde arrivait encore dans la soirée. La jeune femme discutait avec Carlos en buvant tranquillement son verre de jus de fruit. Elle s'amusait bien et passait un bon moment. Les costumes étaient réussi. Elle faisait un peu tâche avec son déguisement de Reine des Neiges. Pas très flippant pour le coup. On les avait invité à rejoindre des groupes. Charlie avait donc suivi Carlos jusqu'à la maison des Lioncourt. Elle fut surprise de croiser son père. Elle était bien contente qu'il soit là. La femme élégante, qui n'était autre que la maîtresse des lieux faisait un discours. Un discours que Charlie écoutait à peine, trop occupée à se demander comment elle allait présenter Carlos à son père. En tant qu'ami ? En tant que petit ami ? Et qu'en pense Carlos de tout ça ? N'est ce pas trop rapide pour lui, si elle le présente comme son petit ami ? Ou alors il pourrait être déçu, si elle le présente comme un simple ami. Quel dilemme pour Charlie la Reine des Neiges !

Son père allait à leur rencontre quand soudain, la salle fut plongée dans l'obscurité. D'après les cris et en ayant reconnu la voix de la femme qui faisait son discours, ce n'était pas prévu au programme. Si ça l'était, Charlie ne pouvait applaudir que la performance. Dans la panique les gens courait, se bousculaient. Elle essayait du mieux qu'elle pouvait d'éviter de toucher les personnes. Si bien qu'elle n'était plus à la même place, une fois que ses yeux n'étaient plus totalement plongés dans l'obscurité, grâce à la faible lumière des bougies, elle balayait la salle du regard. Elle ne voyait ni Carlos. Ni son père. Il y avait trop de monde. La panique la prenait aux tripes. C'est quoi ce bordel ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

« Shaun of the Dead, oui, un de mes films préférés, si ce n'est mon film préféré. » Un grand sourire, ravi de retrouver cette reine des neiges, dont le costume semblait un peu trop parfait pour elle. Que ce soit le style habituel, ou même le pouvoir. « Ne t'en fais pas pour ça, ce sont des choses qui arrivent, les retards, rien de très grave. » Un petit rire cette fois, tandis que la belle attrapait ce bras qui lui était tendu, pour se diriger vers le bar. Lui, tapa directement dans l'alcool fort, espérant qu'un taux un peu plus élevé l'aiderait à ne pas passer pour un abruti fini durant toute la soirée. Peut-être aussi que cela l'aiderait à comprendre ce qu'une personne comme elle pouvait bien foutre ici, avec un mec comme lui. Malgré tout, le début de soirée se passait plutôt bien, les deux jeunes gens discutaient facilement et, Calros fut même surpris d'apercevoir quelques sourires et rires, sur le visage angélique de celle qui semblait être sa cavalière pour la soirée. Était-ce là de la comédie ? Ou bien … Peut-être, par miracle, qu'elle se plaisait en sa compagnie ?

Notre homme ne faisait guère attention au discours de ce qui semblait être l'hôte de la soirée, préférant plonger son regard dans les yeux de Charlie. Les discours ne l'avaient jamais vraiment intéressé, trouvant qu'ils n'étaient jamais bien intéressants, en plus de tous se ressembler de toute façons. Entre deux phrases, entendues d'une oreille distraite, le courant fut coupé et, une espèce de panique s'installa au sein des invités, si bien qu'à force de bousculade, ce qui aurait pu sembler à un couple naissant se fit séparer. Soupirant en se grattant la tête, Carlos grimpa directement sur le bar, sans le moindre remords de tout dégueulasser, dans l'espoir de retrouver la demoiselle. Elle avait l'avantage de porter un costume relativement clair, en plus d'avoir une longue chevelure qui ne passait pas inaperçue en temps normal. Dans l'obscurité, cela devrait être un point de repère évident, malgré les gens qui ne semblaient guère vouloir tenir en place. Plissant les yeux, espérant se donner plus de chance de la repérer, il fallut quelques instants à l'étranger pour la retrouver. Un petit saut et quelques pas plus tard, le jeune homme se retrouva à côté d'elle pour lui attraper le bras, avec douceur, espérant ne pas l'effrayer. « C'est moi, sacré bazar. Essayons de ne pas nous perdre de vue. »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité

Ses pas la menèrent vers la maison, décorée de telle sorte qu'elle produisait un effet saisissant. Malgré son air morose, heureusement caché derrière son lourd maquillage d'annonciatrice de la mort, Grace ressentit un frisson d'excitation lui parcourir la colonne vertébrale. Elle n'accordait que très peu d'attention aux autres convives, du moins le minimum nécessaire pour garder une certaine distance pour leur propre sécurité, elle préférait parcourir de son regard curieux les alentours. Elle s'attarda sur leur hôte. Nouvelle en ville, la brunette n'était pas vraiment au fait des personnalités des lieux. Ce n'était pas vraiment quelque chose qui l'intéressait. Elle n'était qu'une petite serveuse paumée. Mais l'opulence des lieux, même maquillé sous un décor sinistre, ne laissait aucun doute.

Grace suivit la troupe vers le salon, replaçant d'une main gantée sa tignasse sous son capuchon, son regard irrémédiablement attiré par tout ce qui l'entourait. Lorsque la lumière s'éteignit, imprégnée par l'ambiance, elle ne put s'empêcher de lâcher une petite exclamation de surprise, qui la fit sourire. Ça faisait un moment qu'elle n'osait plus se laisser aller. Les événements, même effrayants et mystérieux, n'allaient pas l'empêcher de se sentir en droit de s'amuser un peu. D'être l'ancienne elle, avant que le monde ne parte définitivement en vrille. La jeune femme ne savait pas si c'était prévu, mais il n'était pas difficile de deviner que les convives n'appréciaient pas spécialement la soudaine obscurité. Prudemment, elle se recula dans un coin inoccupé, pour éviter que quelqu'un de lui rentre dedans pas accident. Même si elle s'était assurée de se recouvrir entièrement, sauf évidemment le visage, un malheur pouvait rapidement arriver. Et elle n'avait pas vraiment envie d'électrocuter qui que ce soit, et avoir à expliquer les corps inconscients, ou pire.
Revenir en haut Aller en bas
The Freak
The Freak
Master RP
Arrivé(e) le : 13/10/2018
Messages : 173


Maison principale
Règles de l'animation
Les règles précédents s'appliquent à chaque tour de l'animation. La relance se fera dès que tout le monde aura répondu à ce tour-ci.

A ce tour, nous demandons de lancer un dé : le dé de maitrise. Ce dé déterminera si vos pouvoirs s'activent sans contrôle de votre personnage ou non. Pour se faire, sélectionner le dé "maitrise" dans le champ "Lancer de dés" et lancez en un seul.

Sur un 5 ou un 6, vos pouvoirs se déclenchent. Les pouvoirs passifs deviennent, eux-aussi incontrôlables, provoquant douleurs ou autres effets négatifs liés à votre pouvoir.

Des points de vie ont été ajoutés, si vous (ou un PNJ) subissez une attaque, des points vous seront retirés. Si vos points tombent à zéro, vous serez inconscient. Les points de vie ont été décidés selon la constitution de chaque personnage et de ses capacités.

Les lancers de dés sont à faire ici. Le lancer est à faire avant votre réponse, pour pouvoir l'intégrer dans votre réponse directement.


Participants
Carlos Peralta - 35/35
Charlie Bennett - 25/25
Christopher Raine - 30/30
Grace Hart - 25/25

Francis Lioncourt - 35/35 – Cousin, déguisé en squelette, Riven avec un Anima singe noir - PNJ
Joséphine Lioncourt - 20/20 – Maîtresse de maison, vêtue d’une robe de deuil noire - PNJ
Ghoul inconnu - 45/45 – Grand homme blond aux yeux perçants - PNJ

✚✚✚✚✚✚✚✚✚✚

La coupure de courant avait provoqué un certain chaos parmi les invités et le personnel de la maison, un homme était même brièvement monté sur une des tables alors que tous essayaient de s'éclairer avec l'écran de leurs portables. Mais soudain, un bruit de verre fracassé retentit dans une pièce voisine. Francis Lioncourt se retourna vivement, pour voir entrer des hommes habillé en noir, en poussant les invités et en claquant les portes du salon. Tous furent poussés à l'intérieur, avec force, pour les éloigner des portes.

« Qu'est-ce qui se passe ?! » cracha Joséphine Lioncourt, outrée et furieuse de voir des brutes pénétrer sa maison. L'un des hommes, grand, à la tignasse blonde en bataille et aux yeux scrutateurs et perçants, vint se mettre face à elle, la toisant de toute sa hauteur. Il plongeait ses yeux dans le regard plein de haine et de colère de la maîtresse de maison, esquissant un sourire qui dévoila ses canines prohéminentes de Ghoul.

« Tu la fermes, la vieille, si tu veux pas te prendre ma main dans la gueule, » lui dit-il d'un air enjoué, comme si il voulait qu'elle l'ouvre à nouveau, juste pour le plaisir de la frapper. Elle n'en fit rien, cependant, et celui qui semblait être le chef de cette bande d'intrus se retourna vers l'assemblée. « Mesdames & messieurs, laissez moi vous présenter notre petit groupe, qui vient devant vous pour vous parler du Black Out ! On vous ment, on vous dit que les pouvoirs sont mauvais, qu'il faut les contrôler, les cacher ! Mais qui dit ça ? Ceux qui ont peur ! Ceux qui craignent que le Black Out change l'ordre des choses ! Le gouvernement veut étouffer vos capacités, vos pouvoirs, pour garder le contre sur vous ! » s'exclama-t-il, ouvrant les bras d'un air théâtral et déambulant au milieu du salon sous les regards médusés des invités.

« Ce soir, je viens vous offrir une chance unique ! Celle de nous rejoindre avant qu'il ne soit trop tard, celle de faire partie des nôtres ce soir et de vous revendiquer membre de Army of Chaos. Qu'en dites-vous mesdames & messieurs ? » demanda-t-il finalement en jetant un regard à la ronde pour observer les visages et les réactions de l'assemblée.

_________________

Compte PNJ - Ne pas MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité

Non, définitivement, ce n'était pas prévu. Alors que certains tentaient de partir, un bruit de verre cassé se fit entendre, la faisant sursauter. Cette fois, ce ne fut pas un frisson d'excitation qu'elle ressentit, voyant en partie que des hommes en noir avaient émergé dans la pièce, enfermant tout le monde. Mais c'était quoi ce bordel. Sa légère migraine s'intensifia et elle serra les dents. Pas maintenant. Mais elle ne pouvait empêcher la cacophonie dans sa tête. Ni la panique qui commençait à la gagner. Elle chercha à reculer encore plus, pour se faire toute petite, mais son dos buta contre un meuble. Elle ne pouvait aller plus loin.

Elle se concentra un maximum sur les paroles de l'homme, lorsque celui-ci s'adressa à eux. Mais c'était quoi ces conneries ? Qui étaient-ils ? Une douleur brutale lui traversa le crâne et elle serra les dents à s'en faire mal à la mâchoire, le souffle coupé, le cœur battant dans ses oreilles. Cela lui prit un moment avant d'entendre les crépitements, comme des fouets claquant autour d'elle. Baissant les yeux, elle enleva maladroitement ses gants, pour découvrir que ses mains brillaient, entourées d'électricité pure. Mais que ...

Elle leva son regard vers l'homme, qui continuait de parler. Si elle avait eu une phase révoltée avant de se reprendre en main et de faire quelque chose d'utile de sa vie, elle se plaisait à dire que tout ça était derrière elle. Et même si elle serait un peu en accord sur les propos de ce dégénéré, elle ne pouvait se permettre de dévier. Les conséquences seraient trop lourdes. Et plus que tout, l'ancienne enseignante ne voulait faire de mal à personne. Elle serra ses mains crépitantes contre elle, à deux doigts de perdre connaissance sous la douleur. Elle explosa.

- Vous êtes complètement barges, laissez-nous partir !

Sa voix n'était pas assurée, mais elle ne pouvait empêcher la pointe d'agressivité d'y transparaître. À vrai dire, là, maintenant, dans son état, elle s'en fichait des autres. Tout ce qu'elle voulait, c'était qu'on la laisse tranquille. Son cœur battait la chamade. Il fallait qu'elle sorte d'ici. Et vite.
Revenir en haut Aller en bas
Seth Burgess
Seth Burgess
Beast - Level 1
Age : 37 ans
Date de naissance : 03/04/81

Métier : Chef de gang
Forme animale : Seth peut se changer en un immense python réticulé long d'environ 12m pour un poids de 170kg

Arrivé(e) le : 24/10/2018
Messages : 69

Avatar : Robin Lord Taylor


Tonight is the Night
Charlie & Grace & Carlos & Christopher

La salle, plongée ainsi dans le noir, n'était absolument pas rassurante et le psychiatre regarda autour de lui paniquée pour retrouver sa fille. Heureusement que ses cheveux étaient si reconnaissable, il se précipita vers elle et posa une main gantée sur son épaule doucement. “ Charlie, tout va bien ? ” dit-il sans un regard pour l'homme aux côtés de sa fille. Mais alors qu'il voulait la ramener vers une des portes, un bruit de verre retentit et des hommes entrèrent, brutalisant les gens présents et barricadant les portes. Christopher était en alerte, il avait l'étrange impression d'être revenu en prison, d'être piégé à nouveau à la cantine quand une émeute se déclenchait. Et il n'aimait pas du tout ça...

La sensation qu'il ressentit là lui donna le vertige. Sa respiration s'accéléra, son crâne lui donna l'impression d'être sur le point d'exploser. Il savait ce que c'était : il était en manque. En manque d'énergie vitale. Il lâcha sa fille, chancelant un peu à cause de ses pouvoirs qui semblaient totalement hors de contrôle. Il entendit l'homme leur expliquer ses buts et une jeune femme lui crier de les laisser partir, il avait l'impression qu'ils parlaient de l'autre côté d'une paroi de verre. Comme si il assistait à tout ça sans en prendre vraiment conscience, presque comme si il n'était pas dans son propre corps... “ Éloigne toi Charlie... ” marmonna-t-il avant d'enlever un de ses gants et de poser sa main sur la première personne à sa portée, sans même faire attention à qui il s'agissait...


_________________

Feels like my skins too tight

Feels like I’ve lost my might
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yabf-rpg.forumactif.com/t194-seth-burgess-give-me-my-guns
The Freak
The Freak
Master RP
Arrivé(e) le : 13/10/2018
Messages : 173


Maison principale
Règles de l'animation
Il n'y a plus de maximum de mots ni de limite de temps pour répondre à l'animation. Les relances seront faites de manière régulière et vous pourrez rattraper votre retard à la relance suivante, par exemple.

Le dé de maitrise est toujours à lancer à ce tour. Sur un 5 ou un 6, vos pouvoirs se déclenchent. Les pouvoirs passifs deviennent, eux-aussi incontrôlables, provoquant douleurs ou autres effets négatifs liés à votre pouvoir, ainsi qu'un gain de niveau temporaire.

Il vous est possible d'attaquer à ce tour, à l'aide du dé "combat". Lancez le dé dans le même sujet que le dé de maitrise en précisant qui vous attaquez et si vous utilisez une arme.

Sur un 1, l'attaque rate. De 2 à 5, l'attaque réussit avec des effets plus ou moins importants. Sur un 6, l'attaque est critique et blesse plus grièvement l'adversaire.

Les lancers de dés sont à faire ici. Le lancer est à faire avant votre réponse, pour pouvoir l'intégrer dans votre réponse directement.


Participants
Carlos Peralta - 35/35
Charlie Bennett - 25/25
Christopher Raine - 30/30
Grace Hart - 25/25

Francis Lioncourt - 0/35 – Cousin, déguisé en squelette, Riven avec un Anima singe noir - PNJ
Joséphine Lioncourt - 20/20 – Maîtresse de maison, vêtue d’une robe de deuil noire - PNJ
Ghoul inconnu - 45/45 – Grand homme blond aux yeux perçants - PNJ

✚✚✚✚✚✚✚✚✚✚

Le bagout du Ghoul et son côté théâtral étonnèrent tout autant les gens que l'apparition soudaine de ce groupe dans la maison. Joséphine Lioncourt le regardait faire, d'un air courroucé, comme si elle préparait quelque chose. Mais qu'aurait-elle bien pu faire...? Des plaintes s'élevèrent autour d'eux, des cris et des injures, ce qui fit rire aux éclats le Ghoul. « Comme si on allait partir comme ça, sérieusement, ma mignonne, tu m'as mal regardé, » dit-il en s'approchant d'une jeune femme qui venait de les traiter de "barges".

« Certains d'entre vous ont des pouvoirs prodigieux et je suis le premier à reconnaitre que moi, en tant que Ghoul, je n'ai pas la chance d'avoir des pouvoirs comme ça. Tout ce que je peux faire, c'est hypnotiser les gens après tout. » Détournant les yeux de ceux de la jeune femme, sans l'avoir un instant touché, il retourna vers la matrone. La vieille femme leva le menton bien haut et le dévisagea. Il ne fallut pas bien longtemps pour que son regard change, plongé ainsi dans celui du Ghoul blondinet, il devint plus vitreux et ses épaules s'affaissèrent. « Gentille petite vaudou...Tourne donc comme ces figurines dans les boites à musique, montre nous un vrai spectacle. »

Joséphine Lioncourt se mit à tourner sur elle-même, faisant voler les froufrous de sa robe noire, comme une marionnette sans fil sous les rires du Ghoul et de ses hommes. Francis, neveu de la vaudou, jaillit pour de la foule, prêt à en découdre avec le Ghoul, prêt à lui faire ravaler sa fierté à coups de poings et son Anima singe hurla en lui sautant au visage. Ce fut rapide et terrifiant, un éclat lumineux dans la pénombre et le Riven se tenait la gorge, se vidant de son sang sur le parquet impeccable en titubant. Le Ghoul soupira lourdement, disant à la Joséphine qu'elle pouvait arrêter de tourner sans pouvoir autant la libérer de son emprise hypnotique.

« Nous ne voulons de mal à personne mais on ne tolèrera pas qu'on nous attaque. Tout ce que nous voulons, c'est offrir une chance à ceux d'entre vous qui veulent développer leurs pouvoirs. Vous ne rêvez pas de faire ce que vous voulez ? Sérieux ? Y'a personne que ça intéresse ? Parce que sinon...Enfin c'est à vous de voir si vous voulez finir comme nous ou comme les Lioncourt ici présents... » Francis Lioncourt s'écroula sur le parquet, son Anima disparaissant dans un petit tas de poussière à ses côtés, son dernier cri mourant dans sa gorge.

_________________

Compte PNJ - Ne pas MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité

Elle retrouve Carlos et son père. Ça lui apaise légèrement l'esprit. Son père lui demande comment elle va. Elle lui répond d'une voix encore couverte sous le coup de l'émotion.

- Tout va bien papa.

Des hommes rentrent. Ils sont bloqués dans la pièce. Army of Chaos c'est comme ça qu'ils se font appelé. Charlie s'éloigne légèrement de son père quand il lui dit de le faire. Elle le sent bien, elle ne doit pas discuter. Elle se concentre. Elle y parvient, elle ne sait pas comment.

Le chaos prend de l'ampleur. Le Ghoul qui a fait son annonce. Il doit être le chef de ce groupe qui vient de gâcher la fête. La maîtresse de maison se met à tournoyer sur elle même. Triste spectacle. L'homme déguisé en zombie se jette au combat. Ne reste que de la poussière de cet homme. Le ghoul refais son discours. Elle lève les yeux au ciel.

- On ne le dirait pas...

C'est ce qu'elle marmonne dans sa barbe imaginaire quand le chef d'Army of Chaos dit qu'ils ne veulent de mal à personne. Le reste n'est que du blabla à ses yeux. Elle résiste une nouvelle fois. Son pouvoir ne se manifeste pas. Elle ne veut pas donner ce plaisir à ces tarés.
Revenir en haut Aller en bas
Seth Burgess
Seth Burgess
Beast - Level 1
Age : 37 ans
Date de naissance : 03/04/81

Métier : Chef de gang
Forme animale : Seth peut se changer en un immense python réticulé long d'environ 12m pour un poids de 170kg

Arrivé(e) le : 24/10/2018
Messages : 69

Avatar : Robin Lord Taylor


Tonight is the Night
Charlie & Grace & Carlos & Christopher

Christopher était dans un état difficile à décrire, la main nue posée sur la nuque d'une jeune femme qui se figea sur place. L'afflux d'énergie lui fit du bien, un bien fou, comme un gros shoot d'adrénaline, ou simplement un bon rail. Et regonflé à bloc, même si la pauvre victime, elle, n'était pas loin d'être morte. Il avança, se moquant bien de ce qu'on allait penser de lui, ou lui faire. Avec l'énergie vitale qu'il venait de voler, il se sentait invincible, comme toujours quand il se "nourrissait" sur quelqu'un. Les Ghouls meurtrières n'avaient qu'à bien se tenir !

“ Oh les dégénérés ! MCA ! Alors arrêtez votre cirque, vous êtes tous en état d'arrestation ! ” s'exclama-t-il en s'avançant au milieu du salon des Lioncourt sous les yeux de tout le monde. Parmi la foule, d'autres sortirent du rang, se joignant à Christopher pour menacer les Ghouls. Ils n'étaient pas bien nombreux, une poignée, mais assez pour lutter contre eux à armes à peu près égales. Après tout, ils avaient tous des pouvoirs, il n'y avait pas que les Ghouls qui en avaient !


_________________

Feels like my skins too tight

Feels like I’ve lost my might
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yabf-rpg.forumactif.com/t194-seth-burgess-give-me-my-guns
The Freak
The Freak
Master RP
Arrivé(e) le : 13/10/2018
Messages : 173


Maison principale
Règles de l'animation
Ceci est le dernier post du MJ, clôturant l'animation, vous pouvez poster une conclusion à la suite si vous le désirez.

Participants
Carlos Peralta - 35/35
Charlie Bennett - 25/25
Christopher Raine - 30/30
Grace Hart - 25/25

Francis Lioncourt - 0/35 – Cousin, déguisé en squelette, Riven avec un Anima singe noir - PNJ
Joséphine Lioncourt - 20/20 – Maîtresse de maison, vêtue d’une robe de deuil noire - PNJ
Ghoul inconnu - 45/45 – Grand homme blond aux yeux perçants - PNJ

✚✚✚✚✚✚✚✚✚✚

Le Ghoul se tourna vers Christopher et s'approcha de lui, un air hautain sur le visage. Il respirait la suffisance et l'envie de faire payer l'importun qui se permettait de parler. Mais la menace de la MCA était réelle, des unités pouvaient bien débarquer à tout moment pour venir arrêter tous ceux qui semblaient mêlés à leur petite intervention. Donner une leçon à ce mec ne prendrait pas bien longtemps et il pouvait bien faire ça avant de ficher le camp rapidement, ça ne lui prendrait pas plus de quelques minutes de lui faire subir le même sort qu'au Lioncourt qui gisait par terre dans son sang...

Alors qu'il s'apprêtait à répondre, un des siens vint lui murmurer à l'oreille quelque chose. Quelque chose qui lui fit tourner la tête vers ses compatriotes. Ils n'avaient plus le temps. La fête prenait fin pour ce soir et il leur fallait quitter les lieux rapidement avant que la MCA ne s'occupe en effet d'eux. « Mesdames et messieurs, il nous faut vous laisser pour ce soir. Ceux qui veulent nous rejoindre pourront le faire sans problème...Je vous dis à bientôt et vous souhaite une bonne fin de soirée aux mains de ces vaudous de pacotille ! » s'exclama-t-il en accordant un dernier regard à Joséphine, la libérant par la même occasion de son emprise hypnotique.

Les Ghouls fichèrent le camp aussi rapidement qu'ils étaient arrivés, laissant les invités et les maîtres des lieux dans l'incompréhension et l'effroi. Des policiers et pompiers ne tardèrent pas à entrer dans la maison, s'occupant des blessés, des gens choqués et du corps au milieu du salon. La soirée laisserait des traces dans l'esprit des gens, il n'y avait pas de doute là-dessus...

_________________

Compte PNJ - Ne pas MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 
Tonight is the Night - Maison Principale
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» How do you rate President Obama's speech tonight?
» Maison en ruine en carton et bois
» Les Gifs et smileys de la maison du soleil...
» La Maison Eclipse
» Perfect night ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You ain't born freak :: Nouvelle-Orléans :: Bayou :: Propriété Lioncourt :: Tonight is the Night :: Maison principale-
Sauter vers: