Partagez | 
 

 Klaus Coertze

Aller en bas 
avatar
Klaus Coertze
Warlock - Level 1
Age : 32
Date de naissance : 30/07/1986 / Nouvelle-Orléans

Métier : Pyrotechnicien
Résidence : Willow Brook
Côté coeur : Il n'aime qu'une personne dans ce monde et c'est sa fille, Elisabeth, qui vit en Alaska avec sa mère.
Informations : Coureur de jupon • Combattant de fight club • Trempe facilement dans les choses illégales • A mauvais caractère • Voudrait voir sa fille plus souvent
Pouvoirs : Klaus, peut maîtriser le feu et ne peut vivre sans. Il ne peut pas en créer de lui-même et doit avoir recours aux aides comme les briquets. Il peut ordonner aux flammes de grossir pour se transformer en un feu qui tient au creux d'une main. Lorsqu'il est en contact de l'élément et qu'il sent sa peau absorber toute l'énergie qu'elle dégage, il maintient sa création en vie mais si jamais il devait la lâcher, elle s'éteindrait automatiquement.

En contrepartie, selon le temps d'utilisation de ses capacités, il peut se mettre à grelotter quelques minutes ou prendre des jours à s'en remettre, comme s'il ne possédait plus de chaleur corporelle, devant presque se jeter dans une cheminée pour avoir la sensation de retrouver ce qu'il a perdu. Malheureusement, ça ne marche pas toujours et parfois, il lui faut juste le temps de refaire ses forces.


Arrivé(e) le : 19/10/2018
Messages : 14

Avatar : Chris Evans

Nikolaus "Klaus" Coertze
Age : 32
Date & lieu de naissance : 30/07/1986 à la Nouvelle-Orléans

Métier : Pyrotechnicien
Classe Sociale : Modeste
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Situation amoureuse : Célibataire

Avatar : Chris Evans
Crédits : Mezan

Caractère & Physique
Un sourire en coin enjôleur, un regard émeraude aguicheur, une crinière brune en bataille au sommet d'un bon mètre quatre-vingt dont la peau est marquée par endroit de cicatrices ou de tatouages cachés, comme une tête de poupée vaudou sur l'omoplate gauche, par exemple et un phrase écrite en celtique le long des côtes, à droite. Voilà ce que laisse voir Klaus.

Mais au fond...

L'homme de caractère est brisé. De par son statut d'orphelin et de petit con, l'homme a grandit à la force de ses poings. Bagarreur et provocateur, il exprime son trop plein de sentiments par les coups et les blessures. Il aime ça, cogner. De plus, il aime vivre dangereusement et c'est sans doute pour ça qu'il n'hésite pas à se lancer dans les histoires plutôt illégales. Ça fait de l'adrénaline dans les veines et il n'y a rien de mieux, selon lui et grâce à son côté baratineur, il a toujours pu s'en sortir. C'est pratique d'être un beau parleur quand même. Malgré tout, c'est un bosseur. Il est indépendant et plein de ressources. La rue forge les caractères. C'est ainsi qu'il a pu devenir, à sa façon, insensible aux malheurs du monde. Pourtant, il n'est pas mauvais. Enfin, pas toujours.
Il lui arrive d'avoir de l'empathie, d'avoir envie de tendre la main à son prochain. Il peut s'avérer être très amical et protecteur. Il peut être tendre et vulnérable. Mais tout ça, il le garde. Peu de personnes parviennent à voir réellement son cœur et Klaus préfère ne pas le montrer, pour ne pas avoir à être blessé ou abandonné.
Pouvoirs
Le Feu... De tous temps, les hommes ont considéré le feu comme étant une source de pouvoir, d'assurance mais aussi de destruction. La chasse aux sorcières qui finissait en brasier ? Destruction pour rassurer la population. Le Feu est essentiel à la vie...

En tout cas, pour Klaus, c'est le cas. Depuis qu'il connaît son affinité à l'élément, il ne peut plus s'en passer. S'il est incapable de créer le feu de lui-même, il se balade toujours avec deux ou trois briquets sur lui, pour être certain de ne manquer de rien. Vivre sans les flammes, c'est comme vivre sans drogue alors qu'on est accro. Pour lui, tout part d'une étincelle à qui il peut ordonner de grossir pour la transformer en un feu qui tient au creux d'une main. Lorsqu'il est en contact de cette flamme et qu'il sent sa peau absorber toute l'énergie qu'elle dégage, il la maintient en vie mais si jamais il devait la lâcher, elle s'éteindrait automatiquement. Bien sûr, il y a une contrepartie à ce don. Selon le temps d'utilisation de ses capacités, il peut se mettre à grelotter légèrement, le temps de quelques minutes ou prendre des jours à s'en remettre, comme si la chaleur de son corps l'avait totalement quitté, le forçant presque à se jeter dans un feu de cheminée pour avoir la sensation de retrouver ce qu'il a perdu. Malheureusement, ça ne marche pas toujours et parfois, il lui faut juste le temps de refaire ses forces.

Histoire

La vie n'a pas épargnée Klaus.
Né en plein été, l'enfant était le produit d'un coup d'un soir entre un "type génial, un dj de 27 ans" et d'une ado de 17 ans qui avait fait croire qu'elle était majeure pour entrer en boîte. Bien sûr, la jeune fille voulait assumer ses bêtises, au point de se faire renier par sa famille mais au bout d'une année, elle abandonnait l'idée d'être une bonne mère et préférait laisser des inconnus s'occuper de son fils.

C'était les seules explications qu'eut Nikolaus Coertze, à 16 ans, sur les raisons de son abandon. Depuis sa plus tendre enfance, il n'avait connu que les foyers d'accueil, l'orphelinat, l'amertume, l'espoir et la colère. Alors oui, certains avaient tenté de s'approcher de lui. De lui faire croire qu'il pouvait intégrer la famille mais à chaque fois, il finissait par s'enfuir, par quitter un nid de mensonges supplémentaire. D'autres avaient tenté d'abuser de sa jeunesse en l'obligeant à être le serviteur de la famille, l'obligeant à être le chien tandis qu'ils se régalaient des aides fournies pour le bien-être du gamin qu'il était. D'autres encore l'avaient cogné et évidemment, il avait répliqué. Ce qui lui avait valut un premier séjour en maison de correction. A l'âge de 12 ans, il aurait dû y rester quatre mois, dans cette foutue prison pour gosses à la con, mais à cause de son comportement, il y était resté neuf mois au total. Bien étrangement, c'était sa mère qui l'en avait fait sortir.

Durant une année, il vivait sous le même toit que sa mère et sa nouvelle famille. Elle racontait qu'elle avait reçu une lettre de sa part et avoir été touché par ses mots qui décrivaient combien il était mal dans sa peau. Et Klaus se souvenait. Il se souvenait du papier où il avait étalé chacun de ses sentiments parasites, chaque peur et la rancune qu'il avait de ne pas pouvoir être quelqu'un de bien. Il se souvenait aussi de ne pas avoir envoyé quoique ce soit à l'inconnue. Peut-être que la conseillère de l'établissement avait tenu sa parole et avait retrouvé cette mère qui n'était plus trop jeune pour s'occuper d'un enfant. Dans tous les cas, l'adolescent ne se plaignait pas et tentait de profiter de la chance qu'on lui offrait. Les premier mois furent difficile. Accepter d'aller à l'école, combattre le retard accumulé par ses tonnes de fugues, accepter une autorité parentale qui n'avait jamais existé jusque là... Et puis, il fallait accepter que sa daronne avait maintenant une nouvelle vie. Un mari trop génial et un garçon adoré, le genre aussi génial que papa. Tout ça sans lui. Devon, l'homme de la maison avait fait l'effort de s'approcher du rebelle, avait tenté de l'intégrer au nid et Klaus avait réussi, un temps. Au bout d'un an et demi, tout se cassa la gueule. Mike, le demi-frère le repoussait et cherchait constamment la bagarre. Au début, le fugueur serrait les dents, les poings et se contentait d'accepter chaque coup bas du garnement de 7 ans. Au bout d'un moment, pourtant, il craqua et d'un seul coup, toute la rage qu'il ressentait pour son demi-frère explosa. Sans retenu, il flaqua une rouste au gamin, lui pétant probablement des côtes et le nez. Dans tous les cas, il prit la peine d'appeler la police et sa mère. On le reconduisit en camp de redressement et il y resta quelques mois.

A un mois de son anniversaire, sa mère le fit sortir de sa prison, déplorant son comportement, annonçant que Mike allait bien et ce, même si Klaus s'en fichait. Elle lui annonçait aussi que Devon ne voulait plus de lui et qu'elle était enceinte, d'une fille cette fois. Elle proposait de l'envoyer chez une de ses tantes, à Beaumont, plus loin dans l'État, arguant qu'ils pourraient quand même avoir quelques conversations et se verraient assez souvent, quand même. Evidemment, elle omit de dire que que cette tante avait pour mari un militaire et espérait qu'il parvienne à le recadrer. Klaus n'avait rien dit, s'était laissé traîner en territoire inconnu sans broncher.

Jusqu'à ses dix-sept ans, le garçon est exemplaire à la maison. Il aide volontiers, apprécie Kelya et Tommy. Ils étaient généreux, l'aidaient régulièrement et le poussaient à toujours donner le meilleur de lui-même. Cependant, encore une fois, Mike vint briser ces instants de bonheur en le traîtant ouvertement de moins que rien lors d'un repas de famille. Ni une, ni deux, Klaus balança son couteau non loin du garçon, manquant de se faire blesser. Tommy attrapa Klaus et le traîna hors de la maison, à la fois pour l'engueuler et essayer de le calmer. Trop tard. Le jeune homme repoussa son oncle et couru en direction opposée aux siens. Fini. Cette famille, il faisait une croix dessus. Définitivement.

il lui fallut pas mal de jours pour retourner dans sa Nouvelle-Orléans natale. Plusieurs jours à chaparder sur le chemin, dormir dans des caches de toxico ou avec les gosses des rues, sous des ponts. C'est lors de ces quelques jours qu'il réalisa son premier deal. Un type, d'une vingtaine d'années, lui proposa de la came, gratos. N'ayant jamais tenté et pas vraiment intéressé, le jeune homme prit la chose et proposa plutôt de le revendre. Il prendrait cinq dollar sur la vente et filerait le reste à l'autre. Deal accepté et Klaus venait de tremper un orteil dans la sombre machine.

De retour dans sa ville, il retrouvait avec grand plaisir, ses copains des rues, ceux-là même qui l'aidaient quand il fuguait. Ceux-là même avec qui il partageait les pauvres denrées qu'il pouvait avoir. Bien sûr, ce n'était pas évident mais parfois, des ambulanciers passaient, des organisations les nourrissaient, de bons samaritains proposaient des choses ici et là. Cette même année, suite à un défi idiot, le jeune homme se mit en tête d'entrée dans le Bayou et d'en ressortir, pour prouver que la Sorcière du Bayou n'existait pas. Et bien sûr, il s'égara. A force de errance il finit par trouver une habitation. Le genre de chose qu'il ne s'attendait pas vraiment à croiser dans un lieu pareil. Téméraire et un peu bête, il s'approcha du lieu pour en explorer les alentours. Au moment où il allait tourner les talons, une voix l'interpella. Une femme, joli, de son point de vue, lui causait. Toujours dans l'idée d'être intrépide et de prouver aux autres qu'ils avaient tort, Klaus entreprit de répondre à l'inconnue, faisant parfois son effronté. C'est ainsi qu'il rencontra la mère Lioncourt ainsi que les enfants de cette dernière. Au début, Klaus se fichait bien de cette famille. Il se demandait même lequel des gosses étaient le plus mauvais et si la mère Lioncourt regrettait de les avoir mis au monde. Pourtant, au fil du temps, le jeune homme revint. D'abord rarement puis de plus en plus fréquemment, se sentant à sa place avec eux, comme s'il sentait qu'il devait y être. C'était eux, qu'il avait choisi pour famille, et ce, malgré les problèmes internes et autres cacoteries. Il s'y sentait bien.

Au fil des années, l'adolescent était devenu un homme. S'il y avait une chose qu'il faisait bien, c'était les choses pas très légales. Il avait d'abord dealé un peu, touchait a peu près 200 dollars après chaque journée. Sa couverture ? Cireur de pompes, surtout pour les touristes bien que la majorité de ses clients furent des gens pas très nets. L'astuce, la chaussure. Une certaine somme glissée dans le côté qu'il récupérait tandis qu'il glissait la marchandise à la place. A la fin, c'était ni vu, ni connu. Alors bien sûr, ce petit boulot l'emmerdait, comme tous ceux qu'il avait fait jusque là. Livreur, déménageur, agent de nettoyage. Il en voulait plus. Toujours plus. C'est pourquoi, entre deux petits boulots, il n'hésitait pas à faire les passeurs en utilisant parfois le Bayou comme lieu d'échange. Il se fichait bien de ce qu'il devait vendre et à qui, tout ce qui comptait, c'était le fric qu'il gagnait.

En 2011, il fréquentait Erika Schmitt, une jeune vendeuse de voiture. Tous les deux âgés de 25 ans et désireux d'aventures, ils s'en allèrent vers les terres inconnus de l'Alaska. Pourquoi là-bas alors qu'ils ne connaissaient personne ? C'était une idée débile mais sur l'instant, empêtré dans l'amour qu'il ressentait pour cette femme, il pouvait la suivre à l'autre bout du monde. Deux ans de vie commune dans le trou du cul du monde, à bosser légalement dans une cuisine miteuse pour payer un loyer et une bouche de plus. Parce que oui, il était papa. Elisabeth Coertze de quelques mois, née un 14 avril. Et puis, encore une fois, il venait tout cacher par son sale caractère. Soirée d'anniversaire d'un collègue et Klaus s'était mis à boire et boire et boire. Ses compères et lui avaient fait un barathon. La fin de l'événement sonna aux alentours de 4h. Rentrer chez lui fut difficile mais il y parvint. En rentrant, il ne manqua pas de faire un vacarme qui éveilla sa fille et sa compagne. La jeune mère en vint à râler, le faisant râler à son tour et durant une dizaine de minutes, les cris fusaient de toutes parts. Jusqu'à ce qu'il lève la main sur elle, lui assénant une claque retentissante. D'abord il s'excusa et le repoussa, l'énervant encore plus, la bloquant contre un mur, main sur sa gorge, prêt à l'étouffer. Et puis des coups portés à la porte le firent sursauter, l'obligeant à se reculer en prenant conscience des choses qu'il venait de faire. C'était la fin de tout.

En septembre 2011, il était contraint de quitter l'Alaska, de vivre loin de sa fille, de l'abandonner. Il n'aurait pas droit de visite, devrait verser une pension où son ex balancerait qu'il trempait dans des choses interdites par la loi. Elle le savait depuis qu'ils se connaissaient. Alors il accepta. En colère, il prit le chemin de son seul vrai foyer. Il retournait voir les Lioncourt, pour se consoler, quelque part. A la Nouvelle-Orléans, il retrouva surtout le fight club clandestin de Tybalt. Selon Klaus, il s'agissait du meilleur endroit pour exprimer ses émotions et à chaque fois qu'il combattait, il se sentait heureux.

Entre temps, il avait repris ses activités secondaires alors qu'au premier plan, il venait de décrocher un petit boulot dans une boîte de pyrotechnie. L'homme devait juste déménager quelques trucs et , au culot, avait demandé s'il y avait une place à prendre quelque part. Est-ce qu'il s'y connaissait ? Non. Est-ce qu'il voulait apprendre ? Carrément. Le patron avait alors embauché l'homme. Les formations furent plutôt simple à suivre et préparer les artifices aussi. S'il n'avait pas le droit de toucher la poudre, au début, il pouvait au moins mettre les mèches et ensuite admirer les spectacles qu'offraient les objets. Cette science le passionnait et il  redoublait d'efforts pour avoir la possibilité de créer la magie.

Au moment du Black Out, Klaus avait mit le feu à une poubelle de bureau, dans son salon. On lui avait demandé de brûler quelques papiers compromettant et de prendre une vidéo s'il voulait toucher son pactole. Alors un fulgurant mal de crâne lui sciait violemment le crâne, d'un coup, comme on prenait un coup par surprise. La douleur, insoutenable, l'obligeait à crier, comme si ça allait le calmer. Son corps lui faisait mal, ses paumes le tiraillaient, il n'avait qu'une envie, en finir. Et puis, ce fut le noir.
Il n'aurait su dire combien de temps il s'était évanoui mais en se réveillant, les flammes de la poubelle, qu'il avait écrasé en tombant, dévoraient son tapis et sa veste. Paniqué, il enleva le vêtement et vint battre brusquement le revêtement de sol. "Arrête toi, arrête toi, arrête toi !" qu'il ordonnait au feu. Dans un élan de maladresse, une de ses mains vint entrer en contact avec la flamme. Un coup d'énergie vint le rebooster et cessa aussitôt qu'il eut enlever les doigts, alors même qu'il constatait que sur sa peau, il n'y avait pas une trace de brûlure. Est-ce qu'il hallucinait ? Pas vraiment mais il ne savait pas encore que le monde venait de subir un changement radical. Le brasier montait jusqu'à son canapé désormais et lui, il s'en fichait, se contentait d'observer sa peau qui ne cloquait même pas. A un moment, il entendit un hurlement, le sortant ainsi de sa stupeur , l'obligeant à sortir de son appartement pour venir attraper l'extincteur de son couloir afin d'éteindre les flammes. Et ensuite ? Ensuite il apprenait que le Black Out avait fait de nombreuses victimes, comme ses voisins du dessus. L'enfant avait fait une chute mortel dans les escaliers. Nuque brisée. Les pertes matériels se comptaient en milliards et la reconstruction prendrait du temps. La guérison aussi.

Klaus avait tout de même prit la peine d'appeler sa fille pour s'assurer qu'elle allait bien et son ex le rappela qu'une semaine plus tard, pour lui annoncer qu'Elisabeth s'était brisée un bras et qu'elle pouvait alourdir les objets. Évidemment qu'il s'était inquiété et qu'il était allé les voir dès qu'il avait pu. Les parents avaient échangés. Elle, elle pouvait devenir invisible et lui, il pouvait toucher le feu sans en souffrir.

Klaus trouvait cela fascinant et aimait particulièrement les sensations que lui offraient l'élément. Il se sentait comme un nouvel homme. Il ne serait clairement pas sur le droit chemin, ne serait pas un homme bien mais ça... Ce pouvoir. Il faisait de lui autre chose qu'un simple monsieur tout le monde.
Pseudo : Mezan
Age : 24 (5 mentalement)
Disponibilités : Autant que possible
Comment avez vous connu le forum ? Quelqu'un me l'a vendu et j'ai pas su résister NOH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tybalt Lioncourt
Seer - Level 2
Admin
Age : 34 ans
Date de naissance : 29/02/1984

Métier : Intermédiaire de Mme Lioncourt, guide touristique & gérant d'un fight club
Résidence : Propriété Lioncourt dans le Bayou
Côté coeur : Se demande si il est en train de tomber amoureux de Maxine ou si ce n'est qu'une passade comme toutes les autres...
Informations : ✚ 5e fils d'une prêtresse vaudou ✚ puéril et insouciant pour cacher son mal-être profond ✚ n'hésite pas à jouer à l'idiot quand ça lui sert ✚ n'a pas été à l'école, a été éduqué par sa mère et sa tante ✚ a tué par accident sa petite amie quand il avait 16 ans ✚ n'a pas vraiment de tabou à propos de la mort ✚ fait régulièrement disparaitre des corps dans le Bayou ✚ ne croit pas vraiment aux histoires de vaudou, ni à l'amour non plus ✚ une croix renversé tatouée sous le poignet droit, le vévé du Baron Samedi entre les omoplates et a une grande balafre le long de son flanc droit ✚ mesure un bon mètre quatre-vingt-quinze pour quatre-vingt-cinq kilos ✚
Pouvoirs : Création d'hallucinations horrifiques dans l'esprit des gens

Arrivé(e) le : 08/10/2018
Messages : 170

Avatar : Adam Driver

5 mentalement ? Je trouve que tu te vieillirais presque là ! Fuck you Contente de voir enfin cette fiche en tout cas, alors qui va gagner la course entre les deux tortaces ? Megusta

_________________


Voodoo Child
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yabf-rpg.forumactif.com/t34-tybalt-lioncourt-real-voodoo-
avatar
Klaus Coertze
Warlock - Level 1
Age : 32
Date de naissance : 30/07/1986 / Nouvelle-Orléans

Métier : Pyrotechnicien
Résidence : Willow Brook
Côté coeur : Il n'aime qu'une personne dans ce monde et c'est sa fille, Elisabeth, qui vit en Alaska avec sa mère.
Informations : Coureur de jupon • Combattant de fight club • Trempe facilement dans les choses illégales • A mauvais caractère • Voudrait voir sa fille plus souvent
Pouvoirs : Klaus, peut maîtriser le feu et ne peut vivre sans. Il ne peut pas en créer de lui-même et doit avoir recours aux aides comme les briquets. Il peut ordonner aux flammes de grossir pour se transformer en un feu qui tient au creux d'une main. Lorsqu'il est en contact de l'élément et qu'il sent sa peau absorber toute l'énergie qu'elle dégage, il maintient sa création en vie mais si jamais il devait la lâcher, elle s'éteindrait automatiquement.

En contrepartie, selon le temps d'utilisation de ses capacités, il peut se mettre à grelotter quelques minutes ou prendre des jours à s'en remettre, comme s'il ne possédait plus de chaleur corporelle, devant presque se jeter dans une cheminée pour avoir la sensation de retrouver ce qu'il a perdu. Malheureusement, ça ne marche pas toujours et parfois, il lui faut juste le temps de refaire ses forces.


Arrivé(e) le : 19/10/2018
Messages : 14

Avatar : Chris Evans

Comment que tu doutes de moi Namého Namého Namého Choqué ! Déçu ! Cry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tybalt Lioncourt
Seer - Level 2
Admin
Age : 34 ans
Date de naissance : 29/02/1984

Métier : Intermédiaire de Mme Lioncourt, guide touristique & gérant d'un fight club
Résidence : Propriété Lioncourt dans le Bayou
Côté coeur : Se demande si il est en train de tomber amoureux de Maxine ou si ce n'est qu'une passade comme toutes les autres...
Informations : ✚ 5e fils d'une prêtresse vaudou ✚ puéril et insouciant pour cacher son mal-être profond ✚ n'hésite pas à jouer à l'idiot quand ça lui sert ✚ n'a pas été à l'école, a été éduqué par sa mère et sa tante ✚ a tué par accident sa petite amie quand il avait 16 ans ✚ n'a pas vraiment de tabou à propos de la mort ✚ fait régulièrement disparaitre des corps dans le Bayou ✚ ne croit pas vraiment aux histoires de vaudou, ni à l'amour non plus ✚ une croix renversé tatouée sous le poignet droit, le vévé du Baron Samedi entre les omoplates et a une grande balafre le long de son flanc droit ✚ mesure un bon mètre quatre-vingt-quinze pour quatre-vingt-cinq kilos ✚
Pouvoirs : Création d'hallucinations horrifiques dans l'esprit des gens

Arrivé(e) le : 08/10/2018
Messages : 170

Avatar : Adam Driver

Hé oui je doute de toi exactement ! Han C'est pour te motiver allons Cute

_________________


Voodoo Child
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yabf-rpg.forumactif.com/t34-tybalt-lioncourt-real-voodoo-
avatar
Grace Hart
Warlock - Level 1
Age : vingt-sept ans.
Date de naissance : 13 mars 1991

Métier : ex enseignante, des petits boulots par ci, par là, serveuse la plupart du temps
Côté coeur : ; était en couple avant le black out.
; n'a plus eu aucune relation à cause de la nature de son pouvoir.
Informations : ; était une adolescente rebelle.
; a longtemps eu du mal à laisser entrer les gens dans sa vie, jusqu'à ce qu'elle trouve sa voie.
; a décidé d'enseigner à des classes difficiles
; s'est retranchée sur elle-même après le black out.
Pouvoirs : ; bouclier électrique, ou plutôt « taser humain ». Sa peau génère un courant électrique continu, elle peut intensifier ce courant à peu près à n'importe quelle partie de son corps jusqu'à être recouverte d'étincelles électriques. Un simple contact peut électrocuter quiconque la touche. Un contact prolongé (donc volontaire de sa part) peut griller totalement et fatalement quiconque la touchant. Elle électrifie aussi tous les objets conducteurs d'électricité qui entrent à son contact. Elle serait en mesure, plus tard, de projeter ce bouclier autour d'elle (plutôt qu'il soit collé à sa peau).

Arrivé(e) le : 25/10/2018
Messages : 55

Avatar : Stella Maeve

Bienvenue Loove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yabf-rpg.forumactif.com/t62-grace-hart-electric-girl
avatar
Tybalt Lioncourt
Seer - Level 2
Admin
Age : 34 ans
Date de naissance : 29/02/1984

Métier : Intermédiaire de Mme Lioncourt, guide touristique & gérant d'un fight club
Résidence : Propriété Lioncourt dans le Bayou
Côté coeur : Se demande si il est en train de tomber amoureux de Maxine ou si ce n'est qu'une passade comme toutes les autres...
Informations : ✚ 5e fils d'une prêtresse vaudou ✚ puéril et insouciant pour cacher son mal-être profond ✚ n'hésite pas à jouer à l'idiot quand ça lui sert ✚ n'a pas été à l'école, a été éduqué par sa mère et sa tante ✚ a tué par accident sa petite amie quand il avait 16 ans ✚ n'a pas vraiment de tabou à propos de la mort ✚ fait régulièrement disparaitre des corps dans le Bayou ✚ ne croit pas vraiment aux histoires de vaudou, ni à l'amour non plus ✚ une croix renversé tatouée sous le poignet droit, le vévé du Baron Samedi entre les omoplates et a une grande balafre le long de son flanc droit ✚ mesure un bon mètre quatre-vingt-quinze pour quatre-vingt-cinq kilos ✚
Pouvoirs : Création d'hallucinations horrifiques dans l'esprit des gens

Arrivé(e) le : 08/10/2018
Messages : 170

Avatar : Adam Driver

Hé je doutais de toi à raison, mon chou ! Il a été validé avant toi ! Scared

_________________


Voodoo Child
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yabf-rpg.forumactif.com/t34-tybalt-lioncourt-real-voodoo-
avatar
Klaus Coertze
Warlock - Level 1
Age : 32
Date de naissance : 30/07/1986 / Nouvelle-Orléans

Métier : Pyrotechnicien
Résidence : Willow Brook
Côté coeur : Il n'aime qu'une personne dans ce monde et c'est sa fille, Elisabeth, qui vit en Alaska avec sa mère.
Informations : Coureur de jupon • Combattant de fight club • Trempe facilement dans les choses illégales • A mauvais caractère • Voudrait voir sa fille plus souvent
Pouvoirs : Klaus, peut maîtriser le feu et ne peut vivre sans. Il ne peut pas en créer de lui-même et doit avoir recours aux aides comme les briquets. Il peut ordonner aux flammes de grossir pour se transformer en un feu qui tient au creux d'une main. Lorsqu'il est en contact de l'élément et qu'il sent sa peau absorber toute l'énergie qu'elle dégage, il maintient sa création en vie mais si jamais il devait la lâcher, elle s'éteindrait automatiquement.

En contrepartie, selon le temps d'utilisation de ses capacités, il peut se mettre à grelotter quelques minutes ou prendre des jours à s'en remettre, comme s'il ne possédait plus de chaleur corporelle, devant presque se jeter dans une cheminée pour avoir la sensation de retrouver ce qu'il a perdu. Malheureusement, ça ne marche pas toujours et parfois, il lui faut juste le temps de refaire ses forces.


Arrivé(e) le : 19/10/2018
Messages : 14

Avatar : Chris Evans

Eh bah excuuuuuuuuuuuuuse me princess ! Il avait de l'avance sur moi quand j'ai commencé ma fiche D:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
The Freak
Master MJ
Arrivé(e) le : 13/10/2018
Messages : 128


Félicitations !
Tu es validé !
Je n'ai qu'une chose à dire : MARRY MEEEEEEE ! Fucked

Dans un premier temps, je te remercie de recenser ton avatar, tes pouvoirs et ton métier juste ici. Ensuite, tu peux aller poster ta fiche de liens/RPs par ici, ainsi que ta fiche de gestion de pouvoirs (qui est obligatoire) par . Après ça...Eh bien tu peux jouer ! Tu peux aussi poster un prédéfini ou des liens à prendre si le coeur t'en dis et tu es libre d'aller flooder à ta guise ou de rejoindre notre serveur Discord.

Bon jeu parmi les freaks !

_________________

Compte PNJ - Ne pas MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maxine Price
Seer - Level 2
Age : 28 yo
Date de naissance : 9 décembre 1990

Métier : Flic infiltrée | ATF
Côté coeur :
En train de feindre un flirt évident avec Tybalt.

Informations :
Née à Boston » Installée à la Nouvelle Orléans depuis plus ou moins un an » A très peu d'amis, relativement apathique » Adore le chocolat » A une soeur, Mary, et deux frères, Sean et Barton, plus jeunes qu'elle » Avait une grande soeur, Judith, morte dans un accident de voiture en 2015. Max a obtenu la garde de son neveu, Joey, l'année suivante » Son métier fait qu'elle a du mal à s'impliquer dans les relations qu'elle peut avoir, même avec sa propre famille » Elle considère pourtant Joey comme son propre fils » Reste discrète sur son don, elle en parle peu.

Pouvoirs :
Contrôle du temps » A la capacité de contrôler la temporalité : de remonter, accélérer ou stopper le temps sur une zone donnée. Le contre-coup est cependant important lorsqu'elle en use.


Arrivé(e) le : 28/10/2018
Messages : 135

Avatar : Janet Montgomery

T'ES SERIEUX A PRENDRE CHRIS EVANS WESH.

_________________

And then I felt chills in my bones, the breath I saw was not my own... I knew my skin that wrapped my frame wasn't made to play this game. Then I saw him, torch in hand, he laid it out, what he had planned and then I said, I'll take the grave, please just send them all my way...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yabf-rpg.forumactif.com/t94-maxine-price-until-death-do-u
avatar
Klaus Coertze
Warlock - Level 1
Age : 32
Date de naissance : 30/07/1986 / Nouvelle-Orléans

Métier : Pyrotechnicien
Résidence : Willow Brook
Côté coeur : Il n'aime qu'une personne dans ce monde et c'est sa fille, Elisabeth, qui vit en Alaska avec sa mère.
Informations : Coureur de jupon • Combattant de fight club • Trempe facilement dans les choses illégales • A mauvais caractère • Voudrait voir sa fille plus souvent
Pouvoirs : Klaus, peut maîtriser le feu et ne peut vivre sans. Il ne peut pas en créer de lui-même et doit avoir recours aux aides comme les briquets. Il peut ordonner aux flammes de grossir pour se transformer en un feu qui tient au creux d'une main. Lorsqu'il est en contact de l'élément et qu'il sent sa peau absorber toute l'énergie qu'elle dégage, il maintient sa création en vie mais si jamais il devait la lâcher, elle s'éteindrait automatiquement.

En contrepartie, selon le temps d'utilisation de ses capacités, il peut se mettre à grelotter quelques minutes ou prendre des jours à s'en remettre, comme s'il ne possédait plus de chaleur corporelle, devant presque se jeter dans une cheminée pour avoir la sensation de retrouver ce qu'il a perdu. Malheureusement, ça ne marche pas toujours et parfois, il lui faut juste le temps de refaire ses forces.


Arrivé(e) le : 19/10/2018
Messages : 14

Avatar : Chris Evans

Héhé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tybalt Lioncourt
Seer - Level 2
Admin
Age : 34 ans
Date de naissance : 29/02/1984

Métier : Intermédiaire de Mme Lioncourt, guide touristique & gérant d'un fight club
Résidence : Propriété Lioncourt dans le Bayou
Côté coeur : Se demande si il est en train de tomber amoureux de Maxine ou si ce n'est qu'une passade comme toutes les autres...
Informations : ✚ 5e fils d'une prêtresse vaudou ✚ puéril et insouciant pour cacher son mal-être profond ✚ n'hésite pas à jouer à l'idiot quand ça lui sert ✚ n'a pas été à l'école, a été éduqué par sa mère et sa tante ✚ a tué par accident sa petite amie quand il avait 16 ans ✚ n'a pas vraiment de tabou à propos de la mort ✚ fait régulièrement disparaitre des corps dans le Bayou ✚ ne croit pas vraiment aux histoires de vaudou, ni à l'amour non plus ✚ une croix renversé tatouée sous le poignet droit, le vévé du Baron Samedi entre les omoplates et a une grande balafre le long de son flanc droit ✚ mesure un bon mètre quatre-vingt-quinze pour quatre-vingt-cinq kilos ✚
Pouvoirs : Création d'hallucinations horrifiques dans l'esprit des gens

Arrivé(e) le : 08/10/2018
Messages : 170

Avatar : Adam Driver

Comment il va se faire sauter dessus cet homme… Uiui

_________________


Voodoo Child
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yabf-rpg.forumactif.com/t34-tybalt-lioncourt-real-voodoo-
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 
Klaus Coertze
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» {Flashback} Back From The Dead [Klaus, Kol & Elijah]
» KLAUS SCHULZE
» "I want to be King" - Klaus Mikaelson
» Anna Fell, Humaine [Klaus Fell] [Disponible]
» Hayley ϟ Il n'y a pas de lumière sans ombre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You ain't born freak :: Papiers administratifs :: Cartes d'identité :: Fiches validées-
Sauter vers: